FESTIVAL OPERA ET CHATEAUX 2018
​EN VAL DE DROME

1 juillet - 12 juillet 

Ma Butterfly reste ce qu’elle est: l’opéra le plus sincère et le 
​et le plus expressif que j’ai jamais conçu!
( lettre de Puccini au lendemain du fiasco du 17 février 1904)

   La onzième édition du festival « Opéra et Châteaux » aura lieu du 1er juillet au 12 juillet 2018 dans le Val de Drôme. Cette année nous aurons à la Tour de Crest un opéra, peut-être le plus célèbre de Puccini, Madame Butterfly , un concert gratuit dans un quartier HLM de Crest et une opérette d’André Messager sur un livret de Sacha Guitry l’Amour masqué.

   Dès la première année du festival nous avons privilégié l’accueil des jeunes car nous pensons qu’ils sont l’avenir de l’opéra que ce soit en tant que public ou en tant que chanteurs. Cette année, en plus des facilités habituelles (concerts gratuits, tarifs réduits) les moins de 18 ans auront le privilège d’assister gratuitement aux répétitions générales de Madame Butterly et de L’Amour masqué. Quant aux jeunes artistes ils pourront suivre deux stages (chant et cordes) et auront la possibilité de se produire en public (concerts et opérette). Enfin n’oublions pas que ce sont les jeunes apprentis-pâtissiers du CFA de Livron qui vous prépareront les délicieux macarons que vous pourrez déguster à l’entracte d’Opérette et Macarons à Allex. 

​ Opérette et Macarons - L’Amour masqué d’André Messager et Sacha Guitry – 5 juillet– Château de la Tour du Pin - Maison Saint Joseph, Allex

   Le festival a, depuis ses débuts, voulu donner une large place à l’opérette (et à son avatar la comédie musicale), et montrer qu’elle n’est pas un genre démodé et qu’elle a son public. Après Les Mousquetaires au couvent, Hello Dolly, Pomme d’Api, La Veuve joyeuse, La Chauve-souris, Véronique et Phi-Phi, notre choix s’est porté, cette année, sur L’Amour masqué d’André Messager sur un livret de Sacha Guitry.

   Créée en 1923 André Messager et Sacha Guitry vont produire un chef d’oeuvre qui allie avec talent la gaité et une musique pleine de distinction. Guitry a écrit un texte spirituel et original et Messager une partition qui tenait compte des derniers développements de l’opérette d’après-guerre avec l’introduction de rythmes nouveaux et la simplification des moyens mis à dispositions des auteurs. L’intrigue pleine de rebondissements et de quiproquos conte l’histoire d’une très belle jeune femme qui est tombée amoureuse du portrait d’un jeune homme. Elle va en fait tomber amoureuse du soit-disant père. Ce dernier sera joué par Guitry et celui de la jeune femme par l’irrésistible Yvonne Printemps qui sera la grande triomphatrice et dont le tout Paris va à son tour tomber amoureux, notamment quand elle chante le fameux air «  J’ai deux amants ». En 1970 Jean Marais va reprendre le rôle de Guitry mais avec moins de succès que ce dernier.  

 L’opéra s’amuse (Carte blanche aux jeunes talents) – 1 juillet – quartier HLM - Crest

   Un des objectifs de ce festival est d’initier à l’art lyrique de nouveaux publics, en particulier le jeune public. Depuis 2010 nous avons organisé, en collaboration avec la ville de Crest, des concerts gratuits dans les quartiers HLM de la ville et, depuis 2014, dans le parc du Bosquet. Cette année nous revenons aux concerts dans les quartiers HLM de Crest. En plus des jeunes chanteurs et stagiaires nous aurons le plaisir d’accueillir la chorale de l’Ecole Royannez sous la direction d’Isabelle Fallot avec la participation du directeur de l’école, M. Yvanoff.   

Madame Butterfly de Puccini – 10, 11 et 12 juillet – Tour de Crest 

   Le grand événement du festival est l’opéra donné dans la Tour de Crest, splendide décor pour les spectacles lyriques qui y sont produits. Nous revenons cette année au grand Puccini. Après La Bohème et Tosca, nous avons programmé le troisième de ses grands opéras : Madame Buterfly. Après le succès de Tosca, le compositeur va chercher pendant plus d’un an (22 sujets lui seront proposés!) un sujet qui convienne à son génie musical. Il va trouver une pièce d’un obscur auteur américain de Broadway, David Belasco (d’après un roman de Pierre Loti) , qui aborde un thème particulièrement rabâché, celui de la fille-mère asiatique abandonnée par des Occidentaux. C’est aussi l’époque de la découverte des arts nippons au monde extérieur. San attendre l’achat des droits Puccini commence à travailler sur ce thème. Il sera malheureusement victime d’un grave accident de voiture (il boitera le reste de sa vie). Une convalescence de 8 mois, une dépression et une aventure amoureuse avec une étudiante de 20 ans vont retarder l’achèvement de l’oeuvre qui sera donné pour la première fois à la Scala de Milan le 17 février 1904. Ce sera un désastre (Puccini retire l’oeuvre qui ne sera jamais jouée à la Scala de son vivant) et il a fallu attendre le 28 mai son triomphe à Brescia. Elle reste l’oeuvre de Puccini, avec La Bohème, la plus jouée (jusqu’à la 2ème guerre mondiale elle sera jouée plus de 650 fois à l’Opéra-comique).

   L’intrigue est des plus émouvantes et dramatiques. L’officier de marine américain Pinkerton fait un mariage de convenance avec la geisha Cio-Cio-San avec qui il a un enfant. Il retourne aux Etats-Unis pour se marier et ne revient au Japon qu’après trois ans afin de réclamer son enfant. Elle accepte de le lui donner mais se tue sans rencontrer Pinkerton.

   Comme de coutume, l’opéra se déroule à chaque étage de la tour, le public suivant les interprètes, pour se terminer à l’extérieur.

 * tarifs individuel / tarifs groupe / tarifs jeune (voir détail page "Tarifs et réservations")

Autour du festival

  • Stage de chant pour de jeunes chanteurs en quête d’expérience avec Andrei Chevtchouk et Véronique Pain: enseignement et participation au concert des jeunes talents et à la représentation de l’opérette dans les rôles secondaires (28 juin au 5 juillet)

  • Stage de cordes (violon, alto, violoncelle et guitare) – enseignement et deux concerts gratuits (professeurs et stagiaires)

Direction artistique et musicale

Andrei Chevtchouk

Formé à Saint-Pétersbourg, Andrei Chevtchouk est diplômé de la Chapelle Académique et du Conservatoire National Supérieur en direction de chœur et direction d’orchestre. Après un 1er prix au concours Panrusse de direction de chœur de Novossibirsk et le diplôme du Concours International Serge Prokofiev en direction d’orchestre, il est nommé chef principal de l’Orchestre Tchaïkovski, parrainé successivement par Youri Bashmet, Youri Temirkanov et Valery Gergiev.
Sa carrière le conduit en 1996 en France où il prend la responsabilité de plusieurs formations chorales et symphoniques à Grenoble puis Amiens, collaborant notamment avec Caroline Casadesus, Brigitte Fossey, Florent Héau, Eric Aubier ... Aux Rencontres Internationales de violoncelles de Beauvais, il est assistant de Mstislav Rostropovitch. Parallèlement, il est amené à diriger des orchestres issus de divers pays d’Europe : Brussels Chamber Orchestra, Orchestre Telemann de Miskolc en Hongrie, Orchestre Abaco de Munich, Studentenorchester d’Ulm et de Dortmund, Orchestre Symphonique Lyonnais (avec Marc Jolivet dans le spectacle Comic Symphonic).
Soucieux de toujours élargir son répertoire, il explore le domaine lyrique et devient directeur musical du Festival Opéra et Châteaux ainsi que du Théâtre Musical de Lyon, ville où il réside depuis septembre 2013. Il est régulièrement invité au Théâtre de Grenoble, au festival de Lamalou-les-Bains ainsi qu’au festival d’Aix-les-Bains, et a dirigé plus de cinquante ouvrages parmi lesquels Carmen et les Pêcheurs de Perles de Bizet ; Traviata, Rigoletto, Nabucco et Aïda de Verdi ; la Bohème et Tosca de Puccini ; Mireille, Roméo et Juliette et Faust de Gounod ; le Barbier de Séville de Rossini ; Lucie de Lammermoor de Donizetti ; Lakmé de Léo Delibes ; Moscou quartier des Cerises de Chostakovitch ; la Belle Hélène, Orphée aux enfers, la Vie parisienne et La Périchole d'Offenbach ; la Veuve joyeuse et le Pays du sourire de Lehar ...
Le désir de partager son expérience de professionnel de haut niveau le conduit à donner régulièrement des conférences en France et à l’étranger : « Chostakovitch et Staline » et « Mozart et la culture musicale russe » à Genève ; « Autour de Lakmé » à Lyon ; « Dans les coulisses de l’opérette française » à Moscou.
Parmi ses projets, le Requiem de Verdi à Chambéry, l’Amour masqué, Réveillon viennois et Carmen à Lyon.
Andreï Chevtchouk assure depuis sa création la totalité des directions musicales de notre festival : Traviata, Mireille, Tosca, la Belle Hélène, les Mousquetaires au couvent, Roméo et Juliette, Hello Dolly, Lucie de Lammermoor, Rigoletto, la Veuve Joyeuse, la Bohème, Faust, la Chauve-souris, le Barbier de Séville.

Andreï Chevtchouk


                Site web

Bulletin d'information 2013

Bulletin d'information Avril 2014

Bulletin d'information Septembre 2014

Hello Dolly 2010

Hello Dolly

Traviatta 2012

Traviatta
Traviatta
Traviatta

La Bohème 2013

La Bohème
La Bohème
La Bohème

Arbres écrits 2013

Arbres écrits
Arbres écrits

Nouvel an Russe 2013

Nouvel an Russe

      Autichamps 2013

L'opéra s'amuse 2014

​Bastien  et Bastienne 2014

Bastien  et Bastienne
Bastien  et Bastienne

L'opéra s'amuse 2014

L'opéra s'amuse 2014
L'opéra s'amuse 2014

Faust 2014

Faust 2014
Faust 2014
Faust 2014
Faust 2014
Faust 2014
Faust 2014
Faust 2014
Faust 2014
Faust 2014
Faust 2014
Faust 2014
Faust 2014
Faust 2014
Faust 2014
Faust 2014
Faust 2014
Faust 2014

ALLEX

HLM Arbre écrits

.

La Bohème

La veuve joyeuse

Divers

Les Articles de presses viennent du Crestois et du Dauphiné libéré

2017

​Opéra et Macarons
Chorale de l’école Royannez dirigée par Isabelle Fallot
Elèves du conservatoire national de Moscou

Phi Phi